Blog

Toute l’actualité de Skillroad et sur le monde du recrutement.

Accueil BlogPremier entretien d'embauche : attention aux pièges habituels
17 mars 2021
temps de lecture : 6 min.
Premier entretien d'embauche : attention aux pièges habituels
En entretien d’embauche, le recruteur veut valider vos compétences mais aussi tester votre motivation et votre écoute. Pour cela, il peut vous poser des questions qui vont vous sembler déconcertantes au premier abord.

Mais pas de panique, si vous préparez en amont ces questions, vous serez beaucoup plus serein. Dans cet article, vous découvrirez les 8 pièges ainsi que nos conseils pour réussir votre entretien et décrocher votre emploi !

Qu’est-ce qu'une question piège ?

Il faut comprendre ce qu'on appelle une “question piège”. Dans l'absolu, il n'y en a pas. Le rôle du recruteur n'est pas de vous faire rater votre entretien. Les questions qu’il vous posera serviront avant-tout à révéler des éléments que vous n'avez pas pu expliciter, comme par exemple des éléments de votre parcours ou vos soft skills. En effet, si la question peut vous déstabiliser, c'est pour voir comment vous réagissez, et démontrer votre capacité d’adaptation pour votre futur employeur.

Piège n°1 : Que savez-vous sur notre activité ?

Vous devez très bien préparer votre entretien. Il est indispensable que vous vous renseigniez sur l’entreprise : son activité, les concurrents, les actualités de l’entreprise, la stratégie. Victor Adam, CEO de Skillroad, souligne « le candidat doit comprendre ce que l’on y fait: ce qui est vendu, à qui et via quel canal de distribution ».

Piège n°2 : Pourquoi devrais-je vous choisir plutôt qu’un autre candidat ?

Avec cette question, la personne cherche à valider votre bonne compréhension des enjeux du poste. Insistez donc sur votre capacité d’adaptation aux nouvelles situations et restez sur le registre de la pertinence de vos réalisations. Vous postulez à un poste de manager ? Mettez en avant que cela vous tient à cœur de faire progresser votre équipe, la fédérer, tout en participant au développement de l’entreprise.

À éviter : Ne dépréciez pas les autres candidats. Évitez également d’exprimer vos éventuelles difficultés personnelles comme par exemple, « j’ai vraiment besoin de travailler… ». 1.jpg

Piège n°3 : Quel est votre principal défaut ? Votre principale qualité ?

Vous devez évoquer vos points de vigilance et/ou vos axes d’amélioration sur telle ou telle branche. Vous pouvez parler de vos qualités sur le plan savoir-être (relationnel). N’hésitez pas à vous servir de ce que votre entourage (amis, famille, managers) dit de vous. En effet, cela montrera que vous êtes attentif au feedback des autres.

À éviter : les défauts étant des qualités déguisées, comme par exemple, « je suis perfectionniste ». Ainsi, ne faites pas une liste épuisante de défauts, vous passeriez pour un candidat à problèmes. L’humour n’est pas forcément votre meilleur allié dans ce type d’entretien et peut passer pour de la provocation… En effet, une phrase du type « considérons que je n’ai aucun défaut » peut faire bondir un recruteur.

Piège n°4 : Où vous voyez-vous dans 5 ans ?

Pour cette question, personnifiez votre carrière comme la courbe de vie d’un produit. C'est-à -dire, 2 ans pour APPRENDRE : apprendre et contribuer au développement de l’entreprise. Ensuite, 2 ans pour FAIRE : enrichissez vous sur ce que vous avez appris. Enfin, vous verrez s’il est possible d’évoluer dans l’entreprise verticalement et de manière plus transverse. Ne vous fermez pas des portes inutilement.

À éviter : ne vous fixez pas des objectifs inabordables. Vous passeriez pour un rêveur. De même, évitez des réponses du type « je ne sais pas ». Même si vous n’êtes pas sûr de ce que vous ferez dans 5 ans, exposez au recruteur vos futurs projets mais surtout votre motivation pour les atteindre. Finalement, évitez les réponses concernant votre temps dans l’entreprise comme par exemple « je me vois bien partir à la concurrence ». Aucune entreprise ne souhaite déjà voir lors d’un premier entretien un candidat qui annonce qu'il ne restera pas longtemps. 2.jpg

Piège n°5 : Décrivez une expérience professionnelle pendant laquelle vous avez dû surpasser des problèmes ou des obstacles ? Comment avez-vous pu résoudre ces problèmes ?

Avec cette question, le recruteur cherche à savoir si les obstacles vous font peur et si vous adopter une approche logique et indépendante pour les résoudre. Pensez à une situation de travail difficile dont vous vous êtes retrouvé et décrivez-là en quelques phrases. Expliquez comment vous avez identifié le problème, quelles étaient vos options, le choix effectué, sa justification et le résultat. Terminez toujours sur une note positive.

Piège n°6 : Quelles sont vos prétentions salariales ?

Soyez honnête et indiquez votre salaire fixe actuel. Vous devez mentionner votre salaire fixe, le montant de votre part variable, sans oublier les avantages type téléphone, voiture, télétravail. Si le critère financier est important pour vous, vous pouvez ajouter qu’à moins de X euros, vous n’accepterez pas le travail, car au regard du benchmark effectué sur votre métier et votre secteur, c’est une prétention minimum.

À éviter : hésiter à dire « je gagne environ X euros par an » ou d’augmenter votre salaire actuel de 10 pour cent puis de viser un 20 pour cent supplémentaire. Si vous demandez trop, l’employeur final risque de vous prendre pour un charlatan et de passer son chemin. 3.jpg

Piège n°7 : Avez-vous des questions ?

Cette question vous sera toujours posée à la fin de l’entretien. Le recruteur vous demandera si vous avez des questions. Préparez une liste avec les questions dont vous souhaitez obtenir une réponse. Vous apparaîtrait ainsi un candidat sûr de lui même, motivé et clair dans ses pensées et attentes. N’oubliez pas, l’entretien est à double sens.

Conclusion

Il est important que vous prépariez bien des réponses brèves et directes aux questions vues ci dessus. Si on vous pose une question difficile à laquelle vous n’avez pas pensé, restez calme, ne soyez pas sur la défensive et prenez un moment pour réfléchir à votre réponse avant de vous lancer.

Pour vous aider à vous préparer, on vous conseille de lire ce document rédigé par pôle emploi.

Vous cherchez un travail et / ou désirez créer un CV repensé aux besoins actuels ? N’hésitez plus, connectez-vous !
Revenir à l'accueil